Blanchir les dents naturellement

Écrit par les experts Ooreka

 

Différentes méthodes de blanchiment naturel.

Il existe différentes techniques de blanchiment naturel des dents qui permettent d'obtenir facilement et rapidement d'excellents résultats.

  • Plusieurs solutions consistent à blanchir directement les dents, tandis que d'autres proposent d'utiliser un dentifrice dents blanches naturel.
  • La plupart des conseils pour un blanchiment naturel des dents consiste à ajouter un léger agent abrasif à son dentifrice.

Bon à savoir : ces techniques sont certes efficaces mais elles ne doivent pas être renouvelées trop fréquemment car on risque d'abîmer l'émail, même s'il s'agit d'abrasifs légers.

Des techniques de blanchiment naturel des dents

Le bicarbonate de sodium permet de blanchir efficacement les dents à moindre coût.

Comme plusieurs autres produits abrasifs naturels, il permet d'éliminer les taches superficielles.

C'est par exemple le cas avec le sel. L'inconvénient de ce dernier est d'être extrêmement corrosif et donc d'abîmer l'émail. Le bicarbonate de sodium, lui, n'a pas cet inconvénient majeur et peut donc être utilisé avec plus de sérénité.

Quelques agents abrasifs naturels (dans l'ordre croissant) :

  • le citron ;
  • l'argile ;
  • le sel de mer fin.

Il est également possible de frotter ses dents avec une feuille de sauge le soir, une fois par semaine.

Recettes naturelles pour avoir les dents blanches

Il existe quelques recettes spéciales qui permettent d'avoir les dents blanches de façon parfaitement naturelle.

Mélanges avec le dentifrice

On retiendra notamment, à mélanger au dentifrice :

  • une goutte d'huile essentielle de Tea tree ou de Citrus limomum ;
  • du charbon végétal en poudre (attention à bien se rincer la bouche derrière !).

Recette de dentifrice naturel

Pour réaliser son propre dentifrice dents blanches suivre la recette d'herboristerie suivante :

  • mélanger 1 cuillère à soupe d'écorces d'orange séchées et broyées ;
  • 1 cuillère à café de sauge séchée et broyée ;
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude ;
  • 1 cuillère à café de sel fin ;
  • 5 gouttes d'huile essentielle de citron (Citrus limomum) ;
  • 1 goutte d'huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita).

Passer le tout au mixer pour obtenir une pâte dentifrice qui peut être utilisée quotidiennement pour obtenir des dents blanches ou les conserver longtemps.

Pour ceux qui souffrent de problèmes de gencive, il est possible d'ajouter 15 gouttes de teinture mère de myrrhe à ce mélange.

Recette de blanchiment dentaire professionnel

Enfin, citons une recette qui n'est pas tout à fait naturelle mais qui offre des résultats remarquables. En effet, elle est directement inspirée des produits de blanchiments professionnels du fait qu'elle comporte du peroxyde d'hydrogène (qui n'est rien d'autre que de l'eau oxygénée, facile à se procurer en pharmacie).

Du fait des risques liés à l'ingurgitation du produit, il ne faut pratiquer cette méthode que très épisodiquement (une semaine par mois grand maximum).

De plus, les tissus environnants peuvent être irrités suite à cette pratique. Dans ce cas, suspendre l'application.

Enfin, l'eau oxygénée est un produit très oxydant susceptible d'endommager les gencives en cas d'utilisation trop fréquemment répétée.

Préparer un mélange comprenant :

  • une cuillère à soupe d'eau oxygénée ;
  • un demi-verre d'eau.

Après s'être soigneusement brossé les dents, plonger la brosse à dents dans la préparation puis saupoudrer les poils de bicarbonate de sodium.

Après s'être brossé les dents, rincer la bouche avec le mélange restant puis une nouvelle fois à l'eau pure.

Important : veillez à respecter les consignes de sécurité.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !