Danger blanchiment des dents

Écrit par les experts Ooreka

 

Quels sont les risques du blanchiment des dents ?

En fonction des techniques de blanchiment utilisées, on s'expose à plus ou moins de risques. De façon générale, la plupart des traitements de blanchiment dentaire utilisent du peroxyde d'hydrogène (plus connu sous l'appellation d'eau oxygénée).

  • Cet agent blanchissant est utilisé en quantité variable en fonction des techniques employées mais il doit dans tous les cas rester en deçà d'une dose maximale de 0,1 % fixée par la Commission européenne (en date du 20 septembre 2011).
  • En Europe, les produits contenant entre 5 et 20 % de peroxyde d'hydrogène doivent être signalés comme nocifs (il y a des risques d'irritation des yeux et de la peau) et ceux compris entre 0,1 et 6 % ne peuvent être vendus qu'à des dentistes.
  • C'est cet agent blanchissant qui est susceptible d'être dangereux. En effet, non dilué, le peroxyde d'hydrogène avalé en quantité importante peut être mortel.
  • Or, on estime que les utilisateurs de produits de blanchiment des dents avalent jusqu'à 25 % du peroxyde d'hydrogène utilisé.

Bon à savoir : les bains de bouche à base de thé vert contenant 1 % de tannin représentent une alternative naturelle efficace pour réduire a coloration des dents.

Blanchiment des dents : risques liés au peroxyde d'hydrogène

Les dangers du blanchiment des dents liés au peroxyde d'hydrogène (H2O2) dépendent beaucoup de la fréquence des séances de blanchiment dentaire effectuées.

En effet, lorsqu'il est très dilué, le peroxyde d'hydrogène n'est pas très dangereux.

Les risques les plus fréquents

Les principaux risques liés au peroxyde d'hydrogène lorsqu'il atteint certaines concentrations sont les suivants :

  • hypersensibilité des dents (sensibilité accrue aux écarts de températures) ;
  • altération de l'émail (pourtant la partie la plus dure de l'organisme) qui devient plus poreuse ;
  • fragilisation des dents ;
  • irritation ;
    • de la peau,
    • des muqueuses,
    • des yeux,
    • de l'estomac,
    • de l'intestin,
    • des voies respiratoires.

Ces effets ne sont que temporaires (on ne connaît pas exactement les effets à long terme de ces produits).

À des taux particulièrement élevés, les tests réalisés sur des rats ont révélé des effets sur le poids corporel, le sang et différents organes internes.

L'action sur les travaux dentaires

Le blanchiment des dents au peroxyde d'hydrogène n'altère pas plus qu'il ne blanchit :

  • les plombages ;
  • la porcelaine (et les céramiques en général) ;
  • l'or.

En revanche, il est agressif pour les restaurations dentaires constituées :

  • de matériaux composites ;
  • de ciments ;
  • d'amalgames.

Autres dangers potentiels

Certains auteurs relèvent que le peroxyde d'hydrogène est un facteur favorisant de développement des cancers dans la mesure où il stimule la croissance ou la multiplication des cellules cancéreuses.

Ce risque est d'autant plus important que les personnes ayant recours au blanchiment des dents sont souvent des consommateurs de tabac qui sont donc plus exposées aux cancers que les autres.

Il semblerait également que les personnes atteintes de pathologies génétiques soient plus vulnérables aux effets nocifs du peroxyde d'hydrogène car leur organisme ne serait pas capable de le dégrader avec efficacité.

On constate que les allergies au peroxyde d'hydrogène sont quasi inexistantes.

Blanchir ses dents et éviter les risques liés à l'utilisation de peroxyde d'hydrogène

Plusieurs précautions doivent être prises pour éviter les risques liés à l'utilisation de peroxyde d'hydrogène lorsqu'on veut se blanchir les dents :

  • ne pas dépasser les doses recommandées ;
  • ne pas renouveler l'application trop fréquemment ;
  • en cas de doutes, s'adresser à un spécialiste (chirurgien-dentiste).

En ce qui concerne les dentifrices et les bains de bouche qui contiennent de faibles concentrations de peroxyde d'hydrogène, leur utilisation ne pose pas de problèmes car l'H2O2 se décompose rapidement sous l'action de la salive.

Pour autant, étant donné les quantités avalées, il est préférable de ne pas utiliser de bains de bouche plus de 24 mois consécutifs et plus de 6 mois d'affilés pour les dentifrices qui en contiennent. Cela dépend toutefois des concentrations en peroxyde d'hydrogène des différents bains de bouche et dentifrices dents blanches employés.

Contre-indications générales au blanchiment dentaire

Outre les risques qui viennent d'être évoqués, il est dans tous les cas recommandé d'éviter de procéder à un blanchiment dentaire si :

  • on est âgé de moins de 16 ans (il y a une hypersensibilité dentaire jusqu'à cet âge-là) ;
  • on est enceinte ou on allaite ;
  • on a une sensibilité dentaire ;
  • on souffre de problèmes :
    • de gencives (gingivite),
    • de parodontite,
    • de carie ;
  • on possède des plombages mal posés.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !